Mondial au Qatar : Le sport, ce n'est pas de la politique

Le sport, le foot, plus forts que la politique.

L'Équipe de France s'est qualifiée pour les huitièmes de finale au Qatar. Loin des polémiques, le sport reprend enfin toute sa place.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : les appels au boycott de la coupe du monde de football de la FIFA au Qatar s'étaient multipliés à quelques jours du coup d'envoi de la compétition. Dix ans après l'attribution de ce Mondial au Qatar, c'était sans doute plus que tard…

Déjà des records d'audience pour les Bleus

Mais au fond les chiffres parlent d'eux-même : la politique et ses polémiques sont une chose, le sport en est une autre. Très vite, le football a repris sa place, et les supporters sont devant leur écran. Plus question de boycott, face aux victoires des Bleus, première équipe à s'être qualifiée pour les huitièmes de finale de ce Mondial Qatar 2022. Le second match victorieux de l'Équipe de France face au Danemark aura été suivi par près de 11,59 millions de Français le samedi 26 novembre sur TF1. Il s'agit tout simplement de la deuxième meilleure audience de l'année, derrière... la première rencontre des Bleus dans cette Coupe du monde au Qatar !

Avec près de 62,8% de part de marché , les deux buts de l'équipe de Didier Deschamps sont largement arrivés en tête des audiences, avec un pic à 14,6 millions de téléspectateurs. Le sport a donc rapidement repris sa juste place au cœur des stades, ce qu'il avait déjà fait avec la victoire de la France face à l'Australie, qui avait déjà réuni près de 12,5 millions de téléspectateurs, soit 69% de part de marché. Même si comparaison n'est pas raison, la seconde rencontre des Bleus lors du Mondial 2018 en Russie, face au Pérou (1-0), avait en son temps réuni 10,7 millions de téléspectateurs, à la même heure.

Des questions à se poser au moment de l'attribution

La normalité reprend également sa place au niveau gouvernemental, après un certain moment d'incertitude. Ainsi, alors que la France a déployé sur place 300 gendarmes et policiers, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a assisté à la cérémonie d'ouverture de la Coupe du monde. Et ce à la demande du président de la République. "Le ministre assistera ainsi à l'ouverture du dernier événement sportif de grande ampleur avant la Coupe du monde de rugby et les Jeux olympiques et paralympiques que la France organisera respectivement en 2023 et 2024", a-t-on précisé place Beauvau.

La ministre des Sports Amélia Oudéa-Castera a fait savoir qu'elle irait sans doute soutenir les Bleus au Qatar s'ils se qualifient en quarts de finale. Emmanuel Macron a pour sa part déjà indiqué qu'il se rendrait au Qatar pour soutenir l'équipe de France une fois que les Bleus se seront qualifiés pour la demi-finale. Interrogé sur le sujet, le président français a d'ailleurs été clair, en rappelant qu'il 'ne faut pas politiser le sport". Selon lui, question soit climatique ou qu'elle soit des droits de l'Homme, il ne faut pas se les poser à chaque fois que l'événement est là. C'est au moment où on l'attribue qu'on doit se la poser".